Cette phrase n'est pas de moi, mais elle me parle. Elle est de Ronald WRIGHT.
Il y a aussi celle-ci : l'homme est un animal insatisfait qui hésite entre plusieurs frustrations. [Frédéric BEIGBEDER]

Afin de remettre les pendule à l'heure, je vais essayer d'être - pour une fois - claire et précise, peut-être même sérieuse, limite chiante en fait. J'ai remarqué que pour se faire entendre, la chianlie est souvent usitée par certains intraterrestres.

En avant donc, j'inspire à fond, je gonfle ma poitrine et je me lance.

A l'image d'un tableau contemporain, notre blog est une oeuvre personnelle, créative et artistique. Et comme tout bon artiste sans prétentions, mais qui se respecte (quand même un peu), certains de vos messages m'inspirent une réponse rapide.

Vous pourrez remarquer, amis lecteurs, que je réponds régulièrement à vos messages, que ce soit directement sur vos blogs, sur le nôtre, ou encore par mail.

De plus, nos posts comportent les informations que nous souhaitont divulguer et ne comportent pas les informations que nous ne souhaitons pas divulguer. Je sais, je fais simple. Mais j'ai dit en début de post et je le répète maintenant pour les Doris de Némo et autres alzheimeuriens, la clarté est nécessaire parfois. En l'occurence si l'insistance de certains curieux devient pesante.

Lorsque vous laissez des messages, encore une fois, j'y réponds. Je reçois souvent des mails de métropolitains souhaitant avoir des renseignements et je les renseigne du mieux que je le peux, ou bien je leur conseille des contacts sur le territoire. Cela nous a d'ailleurs permis de sympathiser avec plusieurs personnes installées ou non en Nouvelle Calédonie car nous avions des atomes crochus. Certains sont même devenus des amis depuis.

L'avantage du blog est le suivant : ceux qui vous ennuient ou vous agacent, voire vous harcèle, vous avez la capacité de les zapper d'un revers de l'oeil. Avis aux novices de canalblog, il y a même la possibilité de supprimer les messages inopportuns, si si, on peut le faire. Mais nous sommes en démocratie et par respect envers vous, je ne pratique pas cette discrimination.

Pour finir, internet n'est donc finalement pas si virtuel puisque, comme dans la vraie vie, si l'envie m'en prends, je sympathise rapidement.
Mon défaut, je l'avoue, est de fonctionner à l'instinct. Tel un animal, ce que je ne "sens" pas, je ne m'en approche pas.

Le dernier point que je souhaite mettre en avant est la possibilité de protéger l'accès à ce blog par un mot de passe, ce que je trouverais dommage. Mais malheureusement, s'il faut en arriver là et restreindre l'accès, je le ferai.

Tout comme un tableau contemporain, notre blog est une oeuvre personnelle, créative et artistique destinée initialement à la famille et aux amis. Certains de vos messages m'inspirent une réponse rapide. Inspiration ou envie ? Encore une fois il réside un flou artistique que j'espère avoir désobscurci...(Waouh ! C'est super dur à écrire ce mot !)

humour_blog2