On a un jeu au travail, on se trouve des surnoms. Il y a Droopy, la mère supérieure, Tina Turner, Nicolas et Pimprenelle, d'autres et j'en passe.

Et je n'échappe pas à la règle. Ils m'affublent aussi de petits sobriquets plus ou moins sympathiques.

Hier, j'étais la soeur de Jean Roucas. Hum...oui là on frôle déjà le moyen drôle.

Aujourd'hui, j'avais mis une robe (pour me la péter un peu), et de la soeur de Jean Roucas, je suis passée à la femme de Popeye.

...

Ma lettre de démission sera rédigée pour lundi matin parce que trop, c'est TROP !

Olive