01 nov. 10

Si c'est pas le paradis, c'est qu'il y a un os

Ca y ressemblait fortement en tous cas Ce sont les paysages de samedi soir. Après s'être fait saigner du nez le matin, s'être pris une balançoire dans les dents l'après-midi, et s'être rétamé l'arrière de la tête en glissant le soir, Quentin avait un important besoin de couleurs chaudes pour se réchauffer son petit coeur blessé. Le ciel lui a tout naturellement offert ce cadeau. Au dîner, il s'est remis de ses émotions fortes grâce aux os de poulet, qui peuvent parfois apporter du réconfort...vous ignoriez totalement jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par jlutti à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]