Bien, passons aux choses sérieuses s'il vous plaît. Avis aux papis, mamies, tatas, taties, tonetone et panetone, nous divulguons les choix finaux optés par notre nain Quentin.

Pour le premier Noël dont il a vraiment conscience, son choix s'oriente vers :

- tout ce qui a trait à Macha Queen, mélange de Macha Méril et Flash Mac Queen.

- un skate board mais une option est plus que posée, et l'achat est carrément déjà dans la hotte du Père Noël. Merci !!

- un circuit électrique (ça c'est plus une envie de mamie Jo). Alors, pour info, j'en ai vu chez Géant (comment ça brise l'effet de Noël), on se croise sur Skype la semaine prochaine et on se fait une bouffe !

- tout ce qui a trait aux voitures dans le sens LARGE.

Si maman et papa avaient leur mot à dire, ils diraient que les enfants ne savent pas ce qui est bon pour eux. Les cascades à skate board m'angoissent d'avance...

L'avantage c'est qu'on sympathisera vite et pour longtemps avec le personnel des urgences du CHT Magenta (hôpital des enfants).

La liste est courte car il est essentiel d'aller à l'essentiel justement.

...

A vrai dire, il est encore jeune pour choisir.

De plus, en Nouvelle Calédonie, on est plutôt loin de l'ambiance "Jingle Bells".

Et puis je sais surtout que chacun n'en fera qu'à sa tête et vous avez bien raison !

Après tout Noël, je ne sais pas vous, mais moi je pense que c'est principalement :

Avant : un moment précieux pour les adultes ; un pur moment de bonheur que prennent les grands en achetant les cadeaux et en pensant aux étoiles dans les yeux qu'auront nos petits en découvrant ces trésors.

Pendant : c'est cool de les voir heureux avec les étoiles dans les yeux à se demander "comment il a fait le Père Noël pour porter tout ça et tomber aussi juste avec mes goûts ?"

Après : quand les parents ont des étoiles dans les yeux à force d'avoir la circulation sanguine coupée par les jambes pliées à ramasser les déchets et à penser : "à quand l'invention du papier cadeau qui ne part pas en mille morceaux façon confettis ?"

Enfin voilà, faites vous plaisir (on oublie juste les armes s'il vous plaît-merci-de rien, il aura son premier compas à 32 ans, pas avant, tant pis pour les cours de maths et si ses cercles ressemblent à des ovales).

Vous pouvez lui offrir un disque de Manu Dibango sinon...

Oh et puis, prenez ce que vous voulez, on s'en fout car nous de toute façon on se taille à Ouvéaaaaaaaaaaaahhhhh !

Tata bisous, et surtout, merci Papa Noël !

Découvrez la playlist Manu Dibango avec Manu Dibango

ouvea