Vous avez remarqué ?

Depuis quelques temps, le blog est délaissé, attaché en laisse à un arbre, rempli de façon assez impersonnelle (un comble pour un blog perso !), déserté par vos commentaires pour sûr, mais ça, j'ai suffisamment tenté de vous faire réagir à coups de scénarios dignes de la série Urgences : "ON DEGAGE ! CHIMIE, IONO, COMMENTAIRES !".

Sans réaction aucune, encéphalogramme plat, le blog a également été déserté par mes posts, plus rares, moins étoffés et surtout moins drôlissimes ! Ils ont perdu de leur splendeur parce que nous avons perdu de notre candeur. 

Achille Zavatta n'est plus.

Et vous certainement non plus puisque vous ne pouvez plus nous trouver, héhé !

J'ai restreint l'accès en déréférençant le blog des moteurs de recherche (je suis extrême), car il s'avère qu'en bientôt 5 ans sur le territoire, pas mal de gens le visitaient sans commenter d'une part (et ça, c'est NUL, ZERO POINTE !), en se contentant de jouer les voyeurs en bref ; mais d'autre part, pour certains, ce sont des gens que l'on connaît par le biais du travail...et ça, ça la fout mal M'sieurs Dames !

Il est donc exclu que mes délires soient pris pour argent comptant, et comme le dit l'adage "on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui.com".

Du coup, nos familles commencent à bramer dans les chaumières : "Ouaieuh ! Pour Pâques, tu mets une photo moyenne avec un pot à deux balles pouraveuh, tu commentes à peineuh !"

Oui, les membres de nos familles sont des râleureuh...et il faut croire qu'ils aiment mes boutades matinales.

Ma réponse ne se fit attendre : "Oui mais attends, c'est MON fils qui porte le pot pouraveuh !! Ca l'embellit un peu non ?"

-"..." Réponse laconique induite...ok !

Alors que faireuh ?

Déjà, il faut trouver du temps car le blog nécessite du TEMPS que je n'ai pas ! Je suis une femme pressée nom de Diou !

Une fois le temps trouvé, pour quoi faire ? Continuer à disserter tout en divaguant sur les aléas de la vie tournés en dérision ? Ou tomber dans le mutisme bloguesque tout en facebookant à moooort ?

J'ai le cul entre deux tabourets, voyez-vous, ce qui est encore plus inconfortable qu'entre deux chaises...et puis je trouve que Facebook n'a une utilité avérée qu'en cas de cyclone, pour prendre des nouvelles de nos fuites de fenêtres communes, entre potes ;)

J'aimerais continuer comme avant pour ma part, continuer à faire dans le léger, mais toujours avec beaucoup de classe, le tout parsemé d'une bonne dose de modestie.

Internet et sa liberté d'expression tout relative me font me poser des tonnes de questions.

Il s'agit de notre vie privée et non pro, distingo de facto, donc les voyeurs et les curieux en tout genre seront moins nombreux, il s'agit bien d'un choix assumé.

Nous privilégions la qualité à la quantité, mais pas dans les photos que je vais vous balancer présentement à vos frimousses éreintées d'avoir tant lu !

C'est votre récompense à vous, les légitimes !

Tout d'abord, Quentin a un vélo. Ses trois ans ne lui ont pas valu que de la paraffine façon trois barres dressées sur un gâteau, hé oui !

P4230034

On côtoie des tas de gens et des tas de fruits, hé oui !

P4230041 P4230042 P4240044 P4240056

P4240061

Quentin est amoureux, ah non !

On a également sympathisé avec un trampoline, ce qui n'est pas chose facile...Un moment fort en rebondissements

P4240065 P4240071

Mais tout ça c'était avant le drame bien sûr...

P4280001

Qui a tué le dernier oeuf de Pâques ? That is the question ?

Ce serait dommage de ne pas partager ces bons moments, vous y perdriez en culture !

Ayé, la clepsydre s'est vidée, il faut que je sorte du blog avant d'y rester bloquée, VIIIITE !

Tata !

Découvrez la playlist Noir désir avec Noir Désir