Cette phrase haute en estime de soi est la nouvelle citation de notre fils, qui l'assume et la dit très fièrement d'ailleurs.

Ma curiosité m'a poussé à lui demander ce qu'il pensait de moi. Bien mal m'en a pris.

Ce à quoi il a répondu : "Toi t'es nulle, mais t'es crès zolie !"

...

Ah ben là, tu m'en diras tant !

Il va de soi, que le premier qui me sort le coup du dicton "la vérité sort de la bouche des enfants", je lui répondrai "qu'une mère vexée comme un pou peut faire rerentrer n'importe quel dicton dans la bouche des malautrus".

Enfin, ça m'a mis une grande claque dans la face.

Et puis, allez essayer de le contredire "Mais non, Maman n'est pas nulle, maman travaille beaucoup et n'est pas forcément tout le temps concentrée à la maison. Maman...(est en cruel manque d'arguments et va se reprendre), maman...heu, maaaaammmaaannn (cherche mais ne trouve pas)...maman ben...arf, tu veux un Kit Kat ?

- Ouéééé ! Maman, t'es trop zentille !

- Nulle, mais zentille, z'est déza ça...

Bon, certes, il faut raison garder comme disent les médias cultivés, car si son père vient à rouler (par inadvertance Monsieur l'Agent) en voiture sur des cailloux histoire de gagner de précieuses secondes, Quentin considère que ce n'est plus son père...

A comparer entre un rejet de descendance extrême doublé d'une incohérence totale, et une vanne puérile constituée du nouveau mot en vogue qu'il a appris à l'école, je préfère relativiser et me dire que NON, nous n'allons pas morfler à l'adolescence du fruit de notre amouuuuur !

CJ_suis_nul