C'est la destination de rêve que nous avons choisie le week-end dernier pour fêter nos 5 bougies sur le territoire de Nouvelle Calédonie.

PA150052

L'île la plus proche du Paradis - adage confirmé - est une succession de paysages tous plus superbes les uns que les autres, composés de myriades de bleus.

PA150068 PA150063

Nous avons eu la chance et l'honneur de visiter gratuitement (youpi !) l'îlot Nokanhui, qui fût décrété totalement interdit au public, sauf à moyenner un backchich conséquent la plupart du temps, et à s'exposer à l'ire de la tribu.

PA150081 

Il faut savoir que cet îlot a été fermé à la population suite à l'importante pollution laissée par les visiteurs à pied et au mouillage...histoire contée par un Kunié, c'est-à-dire par un natif de l'île.

Conclusion : ce n'est pas parce que la mer Méditerrannée est polluée à outrance qu'il faut venir faire caca dans la mer de corail !

C'était somptueux et on a totalement relâché la pression.

Enfin, tout ça c'était avant le drame bien sûr, avant que Quentin ne trouve le moyen de s'empaler le genou sur un arbre mort de Nokanhui. C'est dans ces moments là que se sentir loin de tout peut être un GROS inconvénient. Seul un dispensaire à 20 minutes en bateau pouvait nous aider, on a donc géré comme on a pu cette malencontreuse situation.

PA150130

Pour rester dans la détente, il faut dire qu'en plus, le match de rugby France/Pays de Galles visionné au Méridien (hôtel 5***** svp, transformé temporairement en pub anglais) fut somme toute bien relaxant, dans une ambiance plutôt bon enfant ; en compagnie d'une part, de chauvins indécrotables qui commentaient les actions d'un : "OUEEEE ! Et pis l'arbitre il est payé !", et d'autre part, d'antifrançais assumés qui rétorquaient aux chauvins : "Bien fait pour votre gueule, dans les dents l'essai !", ... c'est beau l'esprit du sport.

Enfin, Quentin a nagé dans la piscine naturelle pour la première fois, écoutez plutôt les onomatopées qui suivent :


Piscine naturelle

Un week-end de rêve, vraiment. Les superlatifs et le temps me manquent, mais il faut le voir pour le croire, d'ailleurs l'album est ici.

Vous me croyez maintenant ?

Et pour ajouter une dernière couche à ce millefeuille de bonheur, je dirais que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes...

Tata bisous