Je ne parle pas de moi dans le titre. Enfin, quoi que si, un peu en fait...

Première nouvelle, le cyclone s'éloigne de la Nouvelle Calédonie et passe au large, youhou !

Toutefois, ne criez pas trop fort votre joie au risque d'augmenter mes marteaux piqueurs, merci.

Ah oui, deuxième nouvelle qui vous permettra de comprendre la précédente phrase. Il faut bien avouer chers petits lecteurs que la dengue affaiblit fortement mes capacités mentales.

Voilà deux jours que je lutte ardamment contre la fièvre, les courbatures, les maux de tête, la luminosité excessive (qui me fait plisser les yeux et ressembler à un sharpei), et enfin, contre une étrange tendance à errer chez moi tel un moustique en mal de sang, ce qui me fait toujours finir écrasée dans mon lit (ce dernier symptôme est plus qu'inquiétant).

Me voici maintenant une sorte de mutant "V", comme Vecteur de la dengue.

Illustration par un dessin pour les nuls en moustiques :

img-transmission

Afin de ne pas contaminer mes colocataires que sont Raph et Quentin (on se voit peu, je dors tout le temps, je crois d'ailleurs que l'un des deux va bientôt fêter ses 5 ans, mais lequel...?), j'ai une obligation à laquelle je ne dois pas déroger sous peine de coup de tapette ou de néon bleu qui a grillé bon nombre de mes congénères : en effet, je me dois de m'astreindre à un "tartinage" excessif et régulier de produit anti mosquito, ceci avant de sombrer dans un sommeil profond.

Sur ce, et avant que la dengue ne me fasse délirer plus avant, je vous laisse en allant faire mon activité favorite.

anti-moustique

Tata bzztbzzt !